INfos mazout et indices des prix

infos mazout du 15 novembre 2019

Les prix du pétrole ont reculé jeudi, réagissant à la baisse plus importante que prévu des stocks de brut américains et à une nouvelle hausse de la production à un niveau record.
Lors de la semaine achevée le 8 novembre, les réserves commerciales de brut ont progressé de 2,2 millions de barils pour s'établir à 449,0 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient une hausse de 1,5 million de barils.Il s'agit de la huitième hausse en neuf semaines pour les stocks de brut américains.
La production de pétrole a atteint un nouveau record, les États-Unis extrayant en moyenne 12,8 mbj, soit 200.000 barils de plus que la semaine précédente.Les importations sont à leur plus bas depuis 1996, à 5,8 millions de barils par jour.
Avant le rapport de l'EIA, les cours de l'or noir étaient orientés à la hausse, soutenus par les propos mercredi du secrétaire général de l'OPEP, qui a laissé entendre qu'une révision à la baisse de l'offre était possible en 2020.Le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) avait dit s'attendre à une possible "amélioration" de la demande en 2020, notamment si les États-Unis et la Chine parviennent à un accord commercial, et en cas de "net" ralentissement de l'offre des pays non-OPEP.L'organisation doit tenir sa prochaine réunion dans trois semaines à Vienne avec ses partenaires, dont la Russie (OPEP+).

infos mazout du 13 novembre 2019

Les prix du pétrole ont un peu baissé mardi après un discours de Donald Trump à New York au cours duquel le président américain est resté évasif sur l'imminence d'un accord commercial entre Washington et Pékin.
Devant le Club économique de New York, Donald Trump a vanté la bonne santé de l'économie américaine tout en défendant l'imposition de droits de douane punitifs contre la Chine.Il a affirmé que l'on était "proche" d'un accord commercial partiel avec Pékin avant de tempérer son optimisme en soulignant qu'il ne signera un texte que s'il est "acceptable pour les Américains".
Les acteurs du marché ont par ailleurs continué de guetter toute nouvelle déclaration des pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui doit tenir sa prochaine réunion début décembre à Vienne avec ses partenaires.Pour l'instant, le plus vraisemblable est que l'OPEP maintienne la réduction de sa production au même niveau, les membres de l'organisation ayant laissé entendre que la mise en place de baisses plus importantes était improbable.L'OPEP et ses partenaires sont engagés depuis 2016 dans une réduction volontaire de leur production afin de soutenir les cours.
Les cours de l'or noir étaient orientés à la hausse en début de séance grâce notamment à des informations sur les stocks américains.La publication par l'Agence américaine d'informations sur l'énergie (EIA) des données sur les réserves de brut américaines aura lieu jeudi au lieu de mercredi, en raison du lundi férié aux États-Unis.

infos mazout du 12 novembre 2019

Les prix du pétrole ont terminé en baisse lundi à l'issue d'une séance hésitante, dans un marché attentif aux diverses annonces, parfois contradictoires, sur la guerre commerciale sino-américaine.
La semaine dernière, le baril de Brent a bourse spécialisée dans l'énergie. était monté de 1,9%.
Les tensions commerciales et leurs retombées macroéconomiques potentielles continuent d'être un facteur déterminant des prix du brut et des produits pétroliers transformés.L'optimisme qui prévalait en début de semaine dernière sur le commerce s'est estompé, la perspective d'un accord de phase 1 et de la réduction des droits de douane étant de nouveau remise en question.Après que Pékin a affirmé jeudi s'être mis d'accord avec Washington pour une levée "par étapes" de leurs droits de douane mutuels, "au fur et à mesure de la progression vers un accord" final, Donald Trump a en effet douché l'optimisme des marchés dès le lendemain en déclarant n'avoir "donné son accord à rien".
Par ailleurs, l'Iran a annoncé dimanche avoir découvert un gisement susceptible d'augmenter d'un tiers les réserves prouvées de son pays, une annonce revue à la baisse lundi.Compte tenu des caractéristiques du gisement et "des techniques que nous avons à l'heure actuelle", "la quantité de pétrole extractible  dans ce nouveau gisement est de 2,2 milliards de barils", a déclaré lundi le ministre iranien du Pétrole.Selon la dernière édition du "Bilan statistique de l'énergie mondiale" publié chaque année par le groupe pétrolier britannique BP, l'Iran dispose des quatrièmes réserves prouvées de pétrole au monde, derrière le Venezuela, l'Arabie saoudite et le Canada, avec 155,6 milliards de barils.

infos mazout du 11 novembre 2019

Les prix du pétrole ont légèrement progressé vendredi, le marché semblant peu préoccupé par des propos de Donald Trump excluant la levée de tarifs douaniers supplémentaires pour signer un accord mettant fin à la guerre commerciale avec la Chine.
Les cours de l'or noir ont chuté en début de séance, réagissant à des propos du président américain qui s'est dit opposé à une suppression "totale" des droits de douane punitifs contre Pékin tout en affirmant qu'un accord sera signé aux États-Unis avec la Chine.Mais le pétrole a rapidement effacé ses pertes pour finir en progression.Sur l'ensemble de la semaine, le baril de Brent est monté de 1,9%.Le marché est ultra-réactif au moindre développement sur le front commercial.
Les cours ont chuté après les propos de M. Trump qui ont semblé douché les espoirs des investisseurs. Mais il semble que le marché reste convaincu que la signature d'un accord est proche.La veille, les cours avaient profité de l'annonce par la Chine d'une levée progressive des droits de douane que s'imposent Pékin et Washington, laissant ainsi entrevoir une possible trêve.
Le bras de fer commercial sino-américain fait craindre un déraillement de la croissance mondiale, déjà en net ralentissement, qui se répercuterait automatiquement sur la demande d'or noir.En octobre, la Chine a cependant importé 45,51 millions de tonnes de pétrole, soit environ 10,7 millions de barils de pétrole par jour, "un nouveau record". En moyenne, la Chine importe 1 million de barils en plus chaque jour par rapport à l'année dernière et les États-Unis importent 1 million de barils par jour en moins.

infos mazout du 08 novembre 2019

Les prix du pétrole ont retrouvé des couleurs jeudi après l'annonce par la Chine d'une levée progressive des droits de douane que s'imposent Pékin et Washington, laissant ainsi entrevoir une possible trêve dans le conflit commercial qui pèse sur la croissance économique.
Les prix de l'or noir avaient fortement reculé mercredi à la suite du bond des stocks de brut aux États-Unis, de 7,9 millions de barils, qui a ravivé le spectre d'une offre excédentaire.Mais ils se sont redressés jeudi à la faveur d'un regain d'optimisme sur un accord commercial entre la Chine et les États-Unis.
Au moment où Pékin et Washington s'efforcent de finaliser un accord partiel sur leur différend commercial, la Chine a annoncé jeudi s'être mise d'accord avec les États-Unis pour une levée "par étapes" de leurs tarifs douaniers punitifs mutuels.Ces déclarations ont redonné confiance aux investisseurs, préoccupés la veille par des informations de presse selon lesquelles la rencontre entre le président américain, Donald Trump, et son homologue chinois, Xi Jinping, pour signer un accord commercial partiel pourrait être repoussée à décembre.
Les cours de l'or noir ont aussi grimpé jeudi en raison "des tensions géopolitiques entourant l'Iran", important producteur de pétrole.Téhéran a en effet annoncé jeudi avoir relancé ses activités d'enrichissement d'uranium dans son usine souterraine de Fordo, conformément à sa décision de réduire encore davantage ses engagements internationaux concernant son programme nucléaire.

Ces indications, sans engagement, reposent sur le prix indicatif du jour pour une livraison franco citerne de 4'000 litres de mazout extra-léger, TVA, taxe Co2 et RPLP incluses.
Source : Office fédéral de la statistique
Calculation : Union Pétrolière, Centre Information Mazout, 1008 Prilly

Mazout : consommation annuelle 3001-6000l
Gaz : type de consommation II pour maison individuelle
Electricité : type de consommation V pour maison individuelle
Pellets : prix pour 6000 kg