INfos mazout et indices des prix

infos mazout du 14 décembre 2017

Vu le rapport de l'API sur les stocks de pétrole aux Etats-Unis et le rapport mensuel haussier de l'EIA  la situation fondamentale a été toujours considérée comme haussière. Toutefois, la première résistance a limité les gains. Après les données du DOE, le brut WTI a testé son permier support. Quand ce support a été cassé des ventes techniques ont été déclenchés.  Vu la pression à la vente technique les cours du pétrole ont nettement fléchi jusqu'au tard le soir finissant la journée dans le rouge.

infos mazout du 13 décembre 2017

Les réductions de l'OPEP et d'autres producteurs ainsi que la forte demande ont causé dans la deuxième moitié de l'année, un recul des stocks mondiaux. L'offre sur le marché est donc plus étroite. C'est la raison pour laquelle les prix réagissent fortement à de tels développements.
La suspension des opérations de l'oléoduc Forties est considérée par de nombreux acteurs du marché en Europe comme un problème majeur à l'égard de l'approvisionnement. Par conséquant, le prix du Brent augmente.
L'opérateur de l'oléoduc  a fait savoir que l'installation restera hors-service plusieurs semaines. Selon plusieurs producteurs qui sont actifs dans la Mer du Nord, les opération de plusieurs plateformes liées au système Forties doivent être suspendues aussi. Actuellement, cet incident est le facteur haussier le plus important pour les prix du pétrole sur le marché physique. Néanmoins, l'attaque à New York a aussi un effet haussier sur le niveau des prix et les contrats à terme.

infos mazout du 12 décembre 2017

Vu la forte demande de pétrole de la Chine en novembre, le pays est dévenu pratiquement le premier importateur de pétrole du monde. En novembre, la Chine a importé plus de 9 mbpj de pétrole brut.  Ces données ont suscité de nouveaux espoirs pour une demande de pétrole mondiale  plus forte qu'attendue, même si les prix du pétrole ont augmenté en novembre au niveau le plus élevé depuis 2,5 ans.
Les investisseurs actuellement font la part entre la forte demande de pétrole et la croissance de l'offre - surtout celle de l'offre américaine. La production américaine pourrait montrer en 2018 une forte croissance. Elle devrait atteindre un nouveau record absolu. Les prix élevés du pétrole favorisent les producteurs américains qui développent de nouveaux puits et peuvent les mettre en service.

infos mazout du 07 décembre 2017

Actuellement, les traders attendent des impulsions qui pourraient donner une nouvelle direction au prix du pétrole.  Le fait que les réductions de production ne se sont pas intensifiées, que la production d'huile de schiste aux Etats-Unis continue à progresser et que la demande devrait reculer, indiquent plutôt que les prises de bénéfices vont continuer.
Les tensions entre Israël et la Palestine au Proche-Orient  pourraient influencer les prix. Hier, les rapports sur le déplacement de l'ambassade des États-Unis a poussé les investisseurs à ajouter une prime de risque. Si les Etats-Unis reconnaissent officiellement Jérusalem comme la capitale d'Israël, les prix du pétrole pourraient poursuivre leur hausse. La volatilité sur le marché du pétrole pourrait être  plus élevée vu les nouvelles tensions au Proche-Orient.

infos mazout du 06 décembre 2017

En prolongeant le plafond de production, l'OPEP et d'autres producteurs jettent les bases d'un marché relativement équilibré en 2018. Cependant, même le ministre saoudien de l'Energie ne table pas sur un nette recul des stocks globaux dans les quatres mois à venir. C'est dû au fait que la demande en hiver est plutôt faible.  Bien que la demande de fioul soit plus élevée que d'habitude en hiver, les pays du Golfe arabe ne consomment pas beaucoup de pétrole pour les climatiseurs. En outre, la course et la consommation de diesel pour les grands chantiers de construction est plus faible. Donc, il pourrait y avoir au début de l'année un surplus de l'offre. Celà explique pourquoi les prix du pétrole peinent à enregistrer de nouvelles hausses. Jusqu'à maintenant, les cours du pétrole ont atteint leur plus hauts de l'année en novembre.  Les analystes chez Goldman Sachs ont révisé en hausse leurs pronostics des prix pour 2018. Ils estiment qu'un baril de pétrole brut de la mer du Nord coûtera l'an prochain au moyen 62 dollars.

Ces indications, sans engagement, reposent sur le prix indicatif du jour pour une livraison franco citerne de 4'000 litres de mazout extra-léger, TVA, taxe Co2 et RPLP incluses.
Source : Office fédéral de la statistique
Calculation : Union Pétrolière, Centre Information Mazout, 1008 Prilly

Mazout : consommation annuelle 3001-6000l
Gaz : type de consommation II pour maison individuelle
Electricité : type de consommation V pour maison individuelle
Pellets : prix pour 6000 kg