INfos mazout et indices des prix

infos mazout du 15 août 2018

Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du bond surprise des stocks américains de brut dans un rapport hebdomadaire. Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en octobre, progressait de 26 cents à 71,02 dollars.

Lors de la semaine achevée le 10 août, les réserves commerciales de brut ont progressé de 6,8 millions de barils pour s'établir à 414,2 Mb, alors que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg prévoyaient un recul de 2,5 millions de barils, d'après l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA). La hausse des réserves américaines est généralement perçue comme le signe d'une demande moindre au sein de la première économie mondiale. "Ces chiffres et la négativité ambiante sur les marchés ont pesé", a expliqué à Bloomberg News Phil Flynn, un expert basé aux Etats-Unis pour Price Futures Group Inc.

infos mazout du 14 août 2018

Les cours du pétrole ont baissé lundi alors qu'une potentielle contagion de la crise turque et ses conséquences sur la demande mondiale inquiètent les investisseurs, au moment où l'Opep a augmenté sa production de brut en juillet. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat de septembre a cédé 43 cents à 67,20 dollars.

"Le risque du côté de la demande de pétrole vient actuellement de la Turquie", a commenté Phil Flynn de Price Futures Group.

Plongée dans une crise qui a fait chuter sa monnaie de plus de 40% face au dollar depuis le début de l'année, Ankara a annoncé lundi des mesures pour tenter d'enrayer l'effondrement de la livre, sans grand succès. Cette situation a également pour conséquence de faire monter le dollar en tant que valeur refuge, rendant moins attractifs les achats de matières premières libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises. Dans ce contexte, la hausse de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) selon son dernier rapport mensuel a ajouté à la crainte des marchés de voir une offre en surplus marqué par rapport à la demande.

Les cours sont fortement influencés depuis plusieurs semaines par les annonces de durcissement des taxes douanières entre les Etats-Unis et la Chine mais également par la mise en oeuvre par Washington de sanctions visant l'Iran, important producteur d'or noir.

infos mazout du 10 août 2018

Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, vendredi en Asie, sans toutefois monter bien haut, du fait des tensions sino-américaines ou encore de craintes d'une faible demande. Les analystes redoutent les conséquences de l'escalade des tensions commerciales entre Pékin et Washington sur la croissance mondiale. La Russie a annoncé de son côté jeudi qu'elle élaborerait des "mesures de rétorsion" aux nouvelles sanctions annoncées par Washington à l'encontre de Moscou en lien avec l'attaque à l'agent chimique Novitchok au Royaume-Uni. Sur le long terme, certains s'inquiètent de ce que les prix du brut ne pâtissent d'une production surabondante de pétrole. "La récente chute des prix du pétrole va dans le sens de notre analyse selon laquelle la croisance de la demande en brut va ralentir rapidement ces prochaines années tandis que l'offre demeurera importante", a indiqué la firme Capital Economics. "Les inquiétudes quant à la croissance de la demande en pétrole ont augmenté ces dernières années en raison de données économiques chinoises faibles et d'une escalade dans les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine."

infos mazout du 09 août 2018

Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie, après la forte baisse de la veille liée à l'annonce d'un repli moins fort que prévu des réserves de brut aux Etats-Unis et aux inquiétudes quant aux répercussions du conflit commercial sino-américain. Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en octobre, progressait de 24 cents à 72,52 dollars. A Londres, le Brent de la mer du Nord avait lâché mercredi 2,37 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE). Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le WTI pour le contrat de septembre avait cédé 2,23 dollars. L'or noir s'était en début de semaine apprécié en raison de la reprise de sanctions américaines contre l'Iran, qui font anticiper une baisse des livraisons iraniennes. Mais, selon le rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé de 1,35 million de barils la semaine se terminant le 3 août, quand les analystes attendaient un repli de 3 millions. Le marché est par ailleurs rattrapé par une nervosité liée aux tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Les investisseurs se concentrent sur "les questions géopolitiques qui se posent aux marchés, et en particulier sur les droits de douane chinois sur l'essence et les produits raffinés, qui auront certainement un impact sur les prix à court terme", a déclaré à Bloomberg Adam Wise, de John Hancock Financial Services.

infos mazout du 08 août 2018

Les cours du pétrole évoluaient mercredi dans des directions opposées en Asie, le WTI étant tiré à la hausse par les estimations d'un reflux des réserves américaines de brut.

La fédération privée américaine American Petroleum Institute a estimé que les réserves américaines de brut avaient reculé de six millions de barils au cours de la semaine achevée le 3 août, soit d'une façon plus marquée que ce auquel on s'attendait.

Les cours sont également affectés par les sanctions américaines contre l'Iran. Cette première vague comprend des blocages sur les transactions financières et les importations de matières premières, ainsi que des mesures pénalisantes sur les achats dans le secteur automobile et l'aviation commerciale. Elle sera suivie, en novembre, de mesures affectant le secteur pétrolier et gazier ainsi que la Banque centrale. L'Iran est le troisième plus grand producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). Ces sanctions devraient peser lourdement sur une économie iranienne à la peine, qui souffre d'un taux de chômage élevé et d'une nette inflation. Les inquiétudes quant à leurs répercussions au Proche-Orient ont fait grimper les cours lundi et mardi.

Ces indications, sans engagement, reposent sur le prix indicatif du jour pour une livraison franco citerne de 4'000 litres de mazout extra-léger, TVA, taxe Co2 et RPLP incluses.
Source : Office fédéral de la statistique
Calculation : Union Pétrolière, Centre Information Mazout, 1008 Prilly

Mazout : consommation annuelle 3001-6000l
Gaz : type de consommation II pour maison individuelle
Electricité : type de consommation V pour maison individuelle
Pellets : prix pour 6000 kg