INfos mazout et indices des prix

infos mazout du 22 août 2017

La brusque montée des prix du pétrole de vendredi avait été déclenchée par des problèmes auprès de la raffinerie Baytown au Texas - la deuxième raffinerie des Etats-Unis. Selon une porte-parole de l'opérateur de la raffinerie (Exxon Mobil), les problèmes n'auront pas de grand effet sur la production de la raffinerie. Donc, le bond des prix pourrait avoir été exagéré.

En gros, les experts sont d'accord que l'offre sur le marché devient plus étroite. Les données hebdomadaires sur les stocks américains de pétrole aussi bien que les rapports mensuels de l'IEA, EIA et OPEP le montrent. La forte demande saisonnière a aidé l'OPEP de réduire l'offre. En automne, la demande estivale normalement s'affaiblie. La plupart des raffineries de l'hémisphère nord effectuent des travaux d'entretien. Par conséquent, la demande de pétrole brut diminue. En outre, la production américaine de pétrole brut continue à progresser. Bien que le chiffre des installations de forage actives aux Etats-Unis ait reculé la semaine dernière, le ralentissement de l'activité de forage ne devrait affecter la production américaine que dans 6 à 9 mois.

Au bout du compte, ces facteurs n'ont pas suffi à générer de nouveau potentiel de hausse. Par conséquent, les cours du pétrole ont connu une correction à la baisse .

infos mazout du 21 août 2017

L'OPEP cherche toujours à réduire les stocks globaux et à rééquilibrer le marché du pétrole. Actuellement, la nette baisse des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis indique que la réduction des stocks va bon train. Toutefois, les inventaires de pétrole reculeront dans les semaines à venir moins rapidement. La demande estivale va diminuer . Fin août et début septembre, beaucoup de raffineries effectuent des travaux d'entretien, ce qui réduit la demande de pétrole brut. La nette baisse des stocks de pétrole résultent d'une combinaison de la forte demande des raffineries en été, la demande domestique plus élevée dans les pays de l'OPEP (en été) et les réductions de la production accordées par l'OPEP et d'autres producteurs en 2016. Les acteurs du marché tiennent compte de l'offre plus étroite à court-terme
Aux Etats-Unis, la société Shell a suspendu les opérations d'une partie de sa raffinerie Deer Park. Une installation pour la distillation de pétrole brut avec une capacité d'environ 275.000 bpj a été mise hors service suite à un incendie. La brusque montée des prix a été encore déclenchée par des problèmes auprès d’une autre raffinerie au Texas. Le brut WTI a rattrapé toutes les pertes enregistrée la semaine dernière. Au bout du compte, les cours du pétrole ont fini la journée à la hausse.

infos mazout du 17 août 2017

Les données actuelles du DOE indiquent que les réductions de la production de l'OPEP affectent le marché américain. Néanmoins, le niveau des prix montre que les investisseurs restent sceptiques. C'est dû au fait que, à ce temps de l'année, une baisse des stocks de pétrole n'est pas surprenante. Dans les semaines et mois à venir, les stocks de pétrole ne devraient pas non plus chuter étant donné que les raffineries effectueront dès fin-août/début septembre les travaux d'entretien saisonniers. C'est à dire que la demande de pétrole brut s'affaiblira favorisant une progression des inventaires.

C'est surtout la production de pétrole américain, qui favorisera un rebond des stocks de pétrole brut. Bien que la croissance du chiffre des installations de forage actives aux Etats-Unis ait stagnée en dernier, la nette augmentation de ces chiffres au premier semestre devrait pousser la production américaine dans les mois à venir. La tendance haussière de la production américaine est de toute évidence concrète, même si l'EIA révise souvent les données hebdomadaires sur la production dans ses statistiques mensuelles. Cela limite le potentiel de hausse des prix.

infos mazout du 11 août 2017

Jusqu'ici l'OPEP n'a pas réussi à convaincre le marché que les mesures prises ont réduit l'offre sur le globe d'une manière significative, bien que son rapport mensuel d'énergie publié jeudi laisse attendre que la croissance de la demande dans le 3eme trimestre 2017 dépasse l'offre de 0,5 mb/j. Vers la fin de la période estivale, la demande d'essence recule, les raffineries ralentissent la cadence et les stocks de brut aux Etats-Unis grimpent de nouveau. Dans un contexte géopolitique, les tensions entre la Corée du Nord et les Etats-Unis actuellement pèsent sur les marchés des actions, affectant aussi le pétrole, étant donné qu'une escalade du conflit pourrait freiner la croissance économique. Mais au cas où le conflit conduirait en effet à une confrontation militaire, l'aversion de risque dans le marché augmentait et les investisseurs achèteraient considérablement des matières premières, propulsant donc aussi le pétrole.

infos mazout du 10 août 2017

Les investisseurs ont attendu les données de l’inventaire de pétrole des États-Unis du DOE dans l'après-midi alors que le flux de nouvelles est par ailleurs relativement calme. Les chiffres du DOE comprenaient à la fois des éléments haussiers et baissiers de sorte que, immédiatement après la publication, ils n’ont montré aucune dynamique de direction claire.

Ces indications, sans engagement, reposent sur le prix indicatif du jour pour une livraison franco citerne de 4'000 litres de mazout extra-léger, TVA, taxe Co2 et RPLP incluses.
Source : Office fédéral de la statistique
Calculation : Union Pétrolière, Centre Information Mazout, 1008 Prilly

Mazout : consommation annuelle 3001-6000l
Gaz : type de consommation II pour maison individuelle
Electricité : type de consommation V pour maison individuelle
Pellets : prix pour 6000 kg